Rechercher

Vous est-il déjà arrivé d'être à nu, sans aucune retenue, de vous être complètement abandonné ?

Dernière mise à jour : 22 nov. 2021

Un renoncement total, comme une façon d'oser, de découvrir les capacités infinies que vous possédez, et vous découvrir.


Que signifie s’abandonner? Qu’est-ce que l’abandon dans l’acte d’amour ? Et dans quel contexte ? Parler de l’abandon, c’est évoquer le renoncement. Le renoncement de qui, de quoi et à qui, à quoi? Dans toutes ces questions, le mot abandon devient une promesse positive. Et tout ce que l’on fait à l’autre, on se le fait d’abord à soi-même.


Si je m’abandonne à l’autre, je m’abandonne moi. Cela suggère l’abandon de soi : renoncer à ses propres défenses, ses barrières. Ne plus être dans l’apparence mais être qui je veux être, réellement. La gêne n’existe plus et laisse place au lâcher prise. Je me mets à nu au sens propre et figuré. Je suis moi, pleinement.

Y’a-t-il des prémices, une atmosphère favorable à l’abandon ? En amour, la confiance envers la ou le partenaire est fondamentale, mais peut-être s’acquiert-elle en s’abandonnant… Et cette confiance commence d’abord par sa propre confiance en soi. Car qu’est-ce que l’abandon si ce n’est, s’offrir à l’autre en totalité.

Et qu’éprouvons-nous en nous abandonnant ? Avez-vous vécu cette expérience si intense et vraie?

S’offrir à l’autre est un véritable cadeau de soi, en étant le plus authentique. D’ailleurs la question ne se pose pas, car s’abandonner à l’autre est un acte authentique. Un acte qui fait apparaitre la magie et le plaisir que cela procure. Il n’y plus de contrôle de soi, seulement du désir pur et simple. Il n’y a pas d’attentes, pas de buts ni un profit à atteindre. S’offrir à l’autre entraine une libération pour soi et pour l’autre.

S’abandonner, est-ce aussi se libérer ? Alors se libérer de quoi ? Se libérer de, ce comment nous avons été construit, de ce qui ne nous appartient pas et que l’on porte, de nos peurs, nos angoisses. Simplement, oser être soi-même.

L’abandon engendre la libération. Cependant, l’acte par lui-même, le fait de s’abandonner, de lâcher prise, est déjà une forme de libération. Nous éprouvons alors, des sensations de jouissance et plénitude totale. Nous goutons enfin au bonheur véritable. Nous nous sentons, à la fois désorientés et apaisés, comme si l’on sortait de notre chemin habituel et que nous empruntons le chemin des énergies ineffables. Nous nous recentrons profondément et cette offrande que l’on donne à l’autre et à soi, est immense. Le temps n’existe plus. Ce partage si fort, si puissant, provoque une ouverture, une ouverture à soi, une ouverture à l’autre. Une perspective se dessine à nous : c’est le commencement de quelque chose qui nous échappe, et pourtant se trouve depuis toujours en nous : la capacité de s’abandonner totalement à l’autre, d’être totalement soi, d’être à nu, de se dévoiler, se livrer, d’être au plus près de notre être, de notre vérité, d’être vivant.

Alors, comment s’abandonner ? Peut-être par commencer à ne plus nous juger soi-même, s’accepter tel que nous sommes, apprendre à être indulgent envers nous-mêmes… Ces paroles sont faciles et ont-elles un sens ? Nous les avons déjà entendues ou lues. Et après ? Pourquoi ne pas passer à l’acte lui-même ? Il suffit, peut-être de se regarder, de respirer, de sentir son corps, de pénétrer son cœur et d’aller vers l’autre.

Alors qu’attendez-vous pour vous abandonner ?


Et pourquoi pas, vous laissez aller à découvrir cette œuvre : 👉 Clique vite ici pour découvrir la toile maintenant !




121 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout