Rechercher

Se confronter au monde

La confrontation n’est pas nécessairement défavorable. Bien au contraire, cela peut être un rapprochement de l’autre vers soi. Et qu’y a-t-il de mieux de se confronter à l’autre pour se confronter à soi ?


Une notion fondamentale et essentielle à l’être humain, que je partage avec vous, car cela va de soit dans ma pratique artistique. Sans relâche, je me confronte à moi-même, afin de saisir par la vibration de la matière picturale, ma vérité profonde.


L’art peut nous confronter à nos propres croyances et ainsi, les remettre en question. Exposer ses idées, ses questionnements, sa vision du monde peut avoir un impact. Les œuvres nous montrent quelque chose que nous n’avions pas perçu jusqu’à présent. Parfois, cela peut heurter, offusquer mais cela peut aussi bouleverser, ravir et créer une ouverture sur soi, une émotion vive contribuant à nous transformer, nous faire évoluer. Le principe même de l’art est d’observer le monde et s’y confronter, de participer activement à l’éventualité qu’il soit meilleur.

Dans les rapports humains, se confronter à l’autre n’est pas chose facile. Nous avons toutes et tous, un positionnement défini qui nous empêche de lâcher prise. La confrontation engage l’échange. Que l’on soit d’accord ou pas, le but est de partager, d’échanger et d’ouvrir un véritable dialogue. Accepter les critiques, peut être bénéfique et provoque une dynamique, celle d’envisager un changement, voire une transformation. Nos convictions peuvent s’élargir et nous élever.

L’avancement se crée lorsqu’on accepte le regard de l’autre sur soi. Car, se confronter à l’autre, c’est apprendre à se connaitre. C’est oser se mettre à nu. Et ce que nous présageons de nous, n’est pas forcément ce que l’autre voit, observe. Accueillir le regard de l’autre permet de mieux se comprendre et d’appréhender l’autre. Dans une relation bienveillante, cela renforce le lien qui unit et engendre une libération. Nous nous sentons plus forts et confiants. Nous accédons au fait d’être, réellement, nous-même. Alors, la confrontation serait-elle une délivrance ?

Se confronter au monde est une opportunité, de grandir, d’évoluer, de se métamorphoser. Alors, pourquoi ne pas saisir cette chance et œuvrer à nous confronter chaque jour ?


Je vous invite à vous confronter à moi en me partageant votre avis. 👉 Cliquez vite ici pour rejoindre mes contacts privés!




60 vues0 commentaire